mana kikuta

Touch the voice of somebody

vidéo (7'15)

2014

Dans Touch the voice of somebody (vidéo 7’15, 2013) des étudiants de l’école de photographie de Arles récitent, statiques, les témoignages de survivants au bombardement d’Hiroshima, une promenade filmée au parc de la paix d’Hiroshima est projetée sur leurs visages.

Les étudiants visiblement trop jeunes pour avoir connu la catastrophe semble d’abord délivrer un message dont il ne peuvent pas connaitre l’expérience, mais on comprend que c'est en tant que photographes qu’ils livrent ce témoignage.

Alors il apparait que la photographie a tout à voir avec la bombe nucléaire, dans la lumière absolue de l’explosion il y a une chose qui est du même ordre que la lumière qui traverse les fantômes que l’on voit sur les photographies.